NOTICE: TributePrintedPics allows ONLY age 18+ & Lawful content. Disallowed content will result in ban/legal action
free cum tribute Live cams!
Click Here to register for a free forum account.
Simple 1-step registration process. Be able to Upload Photos/Post Topics/PM Users/Chat, Remove Pop-ups and access many more features.

FRANCOPHONES SEULEMENT

General/Random Talk. Talk about random and everyday stuff! Includes forum games such as Fuck Marry Kill, Queen of Cum game, What would you do to her game, and a topic to post your KIK and DISCORD and SKYPE for live cam cumming General non cumming on pictures talk like eroticity.
Forum rules
No Under Age Fakes
18+
REMINDER: THIS SITE DOES NOT ALLOW UPLOADING/POSTING/SHARING OF NON-CONSENSUAL, STOLEN, OR Unlawful CONTENT. THIS IS STRICTLY FORBIDDEN AND WILL RESULT IN A PERMANENT BAN

FRANCOPHONES SEULEMENT

Unread postby Redacteur » Sun Mar 12, 2023 4:32 pm

Je viens ici relater mes histoires les plus chaudes mais aussi mes fantasmes.

Vous pouvez aussi partager les vôtres aussi.
Kik: francky_2
User avatar
Redacteur
Normal Poster
 
Posts: 63
Joined: Sun Mar 12, 2023 4:26 pm
Location: France
Karma: 20

Re: FRANCOPHONES SEULEMENT

Unread postby Redacteur » Fri Mar 17, 2023 10:41 pm

Un samedi après-midi dans la chambre de ma cousine Sandrine.
Nous étions isolés dans sa chambre pendant que nos parents discutaient dans le salon. C était fin Avril et sa chambre était à peine éclairée par de faibles rayons de soleil.
J avais quatorze ans et elle treize. On s est allongé sur son lit. Elle se mis à me faire un bisou sur la bouche pour savoir ce que ça faisait. J ai répondu à son baiser.
Elle portait un t-shirt et un jupe et moi un t-shirt et un short.
Elle possédait une poitrine presque plate. Je la trouvais excitante. Sans qu'elle ne repousse ma main, je la fis glisser sous son t-shirt. Ma main se posa sur son ventre et remonta vers sa douce et légère poitrine. On nous embrassions tendrement comme si nous étions un vrai couple et non cousins. Je caressais ses tétons.
Je n arrivais à me contrôler. Mes caresses ne la laissaient pas insensible car elle glisse sa main dans mon short. Elle caressait mon sexe par-dessus mon boxer. J étais dur comme un roc. J entrevoit un léger sourire sur ses lèvres.
Elle enleva sa jupe mais elle garda sa culotte du moins au début. J enleva mon short. Nous continuions à nous embrasser. Elle me dis à creux de l oreille qu’elle me laissera mettre ma main dans sa culotte à condition qu’elle puisse tenir dans sa main mon sexe.
Je me suis laissé faire, trop heureux de pouvoir toucher le sexe d une fille.
La sensation que j ai ressentie à ce moment-là me fait encore bander en écrivant ces lignes.
Elle était toute lisse. Je me souviens encore de la sensation de ses lèvres sur mon index et mon majeur. Cette douceur et la découverte du sexe d une fille sont des moments gravés au plus profond de ma mémoire. Je passais mes doigts le long de sa fente. Mes doigts étaient à la découverte de sa chatte. Elle saisi mon sexe et machinalement elle se mis à me masturber très lentement. Sa main serrait mon sexe légèrement au début et machinalement elle se mit à la faire aller et venir sur ma queue. C était pour moi la première fois que je me faisais branler. Elle me demanda si c était normal que mon sexe soit si dur.
Elle jouait la petite fille naïve mais elle devait se rendre quand même compte de ce qu’elle me faisait. J enleva mon boxer et elle sa culotte. Nous étions nus avec une de nos mains sur le sexe de l autre. Je distinguais à peine ses formes dans la lumière douce qui nous enveloppait. Nous explorions nos corps respectifs du bout de nos doigts. Sentir son doux sexe du bout de mes doigts était vraiment trop excitant. Ce jour-là, je ne fis que la caresser mais elle ne pu s empêcher de continuer à me masturber. J étais devenu un objet dur entre ses petits doigts. Je la laissais me branler.
Mes caresses intimes ne me faisaient pas autant d effets. Je lui dis d accélérer. J étais sur le point de craquer. La phalange de mon index passa entre ses lèvres. J étais au paradis. Elle me dit de ne pas aller plus loin. C était frustrant pour mais ce qu’elle me faisait me donner vraiment du plaisir. Je me mis à gémir au moment de ressentir mon premier orgasme donné par une fille. Dans un baiser, je lui ai dis que je l aimais. J avais joui et un jet de sperme s était répandu sur mon ventre.
Elle me sourit et m embrassa. On resta nus et enlacés encore quelques secondes. Je me suis essuyé le ventre avec un mouchoir avant de me rhabiller. J avais trouvé ce moment parfait même une partie de moi aurait voulu allé plus loin.
Ce moment-là, le jour où nous ferions l amour pour la première fois n allait de se dérouler que l été suivant que nous allions passés ensemble chez ses grands-parents.
Mais c est une autre histoire.
Kik: francky_2
User avatar
Redacteur
Normal Poster
 
Posts: 63
Joined: Sun Mar 12, 2023 4:26 pm
Location: France
Karma: 20

Re: FRANCOPHONES SEULEMENT

Unread postby Hypnovel56 » Sun Mar 26, 2023 4:44 pm

Tres belle hidtoire, on peut voir la belle?
Hypnovel56
Active Poster
 
Posts: 176
Joined: Thu May 26, 2022 4:52 pm
Karma: 23

Re: FRANCOPHONES SEULEMENT

Unread postby Redacteur » Sun Mar 26, 2023 4:48 pm

Ma belle Sandrine
Attachments
87832148_o.jpg
87832148_o.jpg (267.22 KiB)
Viewed 9313 times
Kik: francky_2
User avatar
Redacteur
Normal Poster
 
Posts: 63
Joined: Sun Mar 12, 2023 4:26 pm
Location: France
Karma: 20

Re: FRANCOPHONES SEULEMENT

Unread postby Hypnovel56 » Sun Mar 26, 2023 4:52 pm

Hum j ai tres envie de la belle, je te comprend
Hypnovel56
Active Poster
 
Posts: 176
Joined: Thu May 26, 2022 4:52 pm
Karma: 23

Re: FRANCOPHONES SEULEMENT

Unread postby Hypnovel56 » Sun Mar 26, 2023 4:53 pm

Si tu veux echanger sur kik hypnovel56
Hypnovel56
Active Poster
 
Posts: 176
Joined: Thu May 26, 2022 4:52 pm
Karma: 23

Re: FRANCOPHONES SEULEMENT

Unread postby Frboi01 » Sun Mar 26, 2023 4:54 pm

Elle est tellement excitante ta Sandrine je comprends totalement
Tu as plus de photos d'elle pour nous faire bander encore plus ?
Frboi01
Active Poster
 
Posts: 174
Joined: Thu Jul 22, 2021 1:00 am
Karma: 1

Re: FRANCOPHONES SEULEMENT

Unread postby Redacteur » Sun Mar 26, 2023 4:59 pm

J ai malheureusement que cette photo d elle quand elle avait treize ans
Kik: francky_2
User avatar
Redacteur
Normal Poster
 
Posts: 63
Joined: Sun Mar 12, 2023 4:26 pm
Location: France
Karma: 20

Re: FRANCOPHONES SEULEMENT

Unread postby Redacteur » Sun Mar 26, 2023 5:05 pm

La suite de l histoire

Ma petite cousine Sandrine m a fait vivre un très bon moment entre ses lévres
Cette jolie petite brune de treize ans d un mètre quarante cinq pour quarante kilos est venue m accueillir à mon arrivée chez ses grands-parents. Elle portait un robe courte blanche légère. Elle me fit un petit sourire en coin en me faisant la bise qui en disait long sur ses envies. Nos caresses mutuelles envahissement encore ma mémoire et mes souvenirs agrémentaient mes plaisirs solitaires.
Sa grand-mère nous avait installés dans la même chambre, mais nos lits étaient séparés par un simple rideau fait d un drap. Pendant que j installais mes quelques affaires dans un placard, Sandrine me dit de mettre mon maillot de bain. Pour faire monter mon excitation, elle m interdit de la rejoindre de l autre côté du rideau pour que je l observe en train de se changer. Elle savait déjà comment me faire bander. Je la voyais se changer grâce aux ombres chinoises de son corps qui se posaient sur le drap. Elle posait intentionnellement sa robe parterre suivi de prés par sa petite culotte blanche rayée de rose. Je la devinais entrain d enfiler son maillot une pièce. Je ne m étais encore changé car tout mon être était concentré sur le striptease frustrant de ma cousine. Elle me rejoint de mon côté du rideau. Elle portait un maillot une pièce jaune pâle qui laissait légèrement apparaître les formes de sa belle poitrine ainsi que la forme des auréoles de ses tétons. Son 85B était bien mis en valeur. Je pouvais aussi deviner la forme de son sexe. J étais déjà raide comme un piquet.
Elle se mit à sourire en voyant une bosse se dessiner dans mon short. Elle partie vers la piscine dans son maillot que je rêvais déjà de le lui enlever.
Je me changea rapidement pour la rejoindre mais mon excitation était bien apparente dans mon short de bain. Je ne pouvais pas me montrée dans cet état-là devant ses grands-parents. Je pris quels instants pour faire redescendre mon excitation. Une fois que mon sexe revint dans un état plus normal, je me suis dirigé vers la piscine.
Sandrine m y attendait déjà. Elle faisait quelques brasses. Sa grand-mère s occupait du jardin tandis que son grand-père s occupait de passer la tondeuse. Elle savait pertinemment l’effet qu’elle me faisait et elle en jouait. Elle venait se coller à moi en m’embrassant furtivement et passant sa main sur mon short au niveau de ma queue. Elle m’envoûtait de par son regard et ses caresses discrètes. Je ne pu résister longtemps à faire la même chose avec elle. Mes doigts effleurent sa fente par-dessus son maillot. Son contact m avait manqué ces derniers mois. J en avais mal à la queue.
Ses grands-parents partirent pendant une demi-heure pour aller faire quelques courses. Ils me faisaient confiance pour que je m occupe de surveiller ma cousine. J allais m occuper d’elle mais pas de la façon dont ils l’imaginaient.
Nous faisons les enfants sages devant eux mais au fond de nous, nous étions des diables envahis par des pulsions autant nouvelles que puissantes.
Une fois, la voiture sortie de l allée, Sandrine me sauta dessus pour faire couler. Je l ai collé à mon tour contre le bord de la piscine. J avais une main sur sa poitrine et une autre un niveau de sa fente. Elle saisi à son tour mon engin en croyant que j allais la lâcher. Je l embrassais. J étais dans un état second. Elle se dégagea un instant de mon emprise, elle fit descendre les bretelles de son maillot. J avais devant moi, à la lumière du jour, ses deux petits seins naissants auréolés de petits tétons roses qui pointaient. Par instinct, je me mis à les sucer. Elle gémit légèrement au contact de ma langue et mes lèvres sur ses deux pics rosés. Ma queue me faisait de plus en plus mal.
Cette petite ingénue voulu voir ma queue. Je m assis donc sur les marches de la piscine et j enleva mon short. Ma queue pointait vers le ciel. Cela l à fit sourire et se mis à me masturber en me faisant un grand sourire. En e regardant dans les yeux, elle me dit qu’elle veut essayer un truc. Elle me raconta qu’un soir en voulant aller se chercher un verre d’eau dans la cuisine, elle avait surpris sa mère à genoux devant son père. Elle ne comprenait sur l instant pas ce qui se passait mais elle vit sa mère en train de mettre la queue de son père dans sa bouche. C est ce truc qu’elle voulait essayer avec moi. J’étais sur le point de me faire sucer pour la première fois. Et voilà Sandrine qui prend ma queue dans sa main et fait apparaître mon gland. Ill était presque violet tellement j étais excité. Et posa délicatement ses lèvres dessus. Elle lui donnait de petits bisous avant le lui faire franchir la barrière de ses lèvres. La sensation de sa langue sur mon gland fit parcourir dans tout mon cors comme une décharge électrique. Elle n avait que mon gland dans sa bouche mais ça me faisait déjà un bien fou. Elle suçait mon gland comme si c’était un sucre d orge. Mes yeux étaient plongeant dans les siens. Malgré la maladresse de la découverte, elle savait déjà s occuper de moi. Au moment où elle a fait tourner sa langue autour de mon tour, j ai cru que j allais jouir. Elle me masturbait en même temps pour me faire venir plus vite. Elle relâcha son emprise son gland pour me dire qu'elle voudrait goûter à mon sperme. A ses mots, je mis une main sur sa tête pour qu’elle remette mon gland dans sa bouche pour me finir. Je sentais venir le moment où j allais craquer, mon corps se raidit et 2 où 3 giclées de sperme jaillirent de mon gland directement dans la bouche de Sandrine. Le plaisir que j avais ressenti était loin d être comparable celui d une branlette.
Malheureusement ses grands-parents rentrèrent quelques instants plus tard, mais j avais quand même eu droit à ma première pipe.
Notre premier rapport sexuel se déroula dans une grange… mais çà c est pour une autre fois.
Kik: francky_2
User avatar
Redacteur
Normal Poster
 
Posts: 63
Joined: Sun Mar 12, 2023 4:26 pm
Location: France
Karma: 20

Re: FRANCOPHONES SEULEMENT

Unread postby Hypnovel56 » Sun Mar 26, 2023 5:10 pm

Vas y cest trop bon
Hypnovel56
Active Poster
 
Posts: 176
Joined: Thu May 26, 2022 4:52 pm
Karma: 23

Re: FRANCOPHONES SEULEMENT

Unread postby Redacteur » Sun Mar 26, 2023 7:29 pm

Ma belle Sandrine est devenue une femme ce jour-là; et grâce à elle je n'étais plus puceau.

La nuit qui avait suivi notre premier rapprochement intime fût assez palpitante.
Nous avions regardé la télévision avec ses grands parents. Je n arrivé pas à me concentrer sur l écran mais plutôt sur Sandrine. Elle portait à nouveau la robe qu'elle avait quand elle m avait accueilli plus tôt dans la journée. Cette chipie s’était assise à côté de moi. Elle posait sa tête sur mon épaule et me lançait de petits regards discrètement. Ses grands-parents nos trouvaient mignons collés l un contre l autre. Ce qu’ils ne savaient c est que je dissimulait une érection sous mon short. Sandrine le savait.
A la fin du film, Sandrine remonta la première vers notre chambre. Il fallait que j attende un peu avant de la suivre pour éviter que ses grands-parents ne s aperçoivent de mon état. Je me dirigeais discrètement dans la cuisine pour prendre un verre d’eau. Une fois ma bosse dégonflée, je fis la bise à ses grands-parents pour leur souhaiter bonne nuit.
Je suis monté dans la chambre que je partageais avec Sandrine. Elle était déjà dans son lit. Je m assis sur le rebord de son lit et je l ai embrassé sur la bouche. Mon excitation était revenue aussitôt. Je n avais qu'une envie à ce moment c était de me glisser sous ses draps pour la rejoindre. Sandrine me laissa me rejoindre. J ai juste enlevé mon short. Elle ne portait qu’un t-shirt et la même culotte qu’elle avait quelques heures auparavant. Je lui ai chuchoté à l’oreille que j avais envie d’elle. Ma main se posa au niveau de son sexe. Je pouvais sentir déjà ses lèvres. Elle avait compris que ce soir-là je n avais pas juste envie d’une branlette. Mais elle repoussa un instant ma main. Elle me fit comprendre qu’elle ne voulait pas le faire dans la chambre ai risque de se faire surprendre par ses grands-parents. Vraiment frustré par sa réaction, je la suppliais d au moins me branler. Elle fût d’accord et prit en main mon engin gorgé d excitation. Nous avions pris la même position que lors de nos premières caresses quelques mois avant. Sentir sa main sur ma queue était une sensation tellement agréable. Les vas et viens de sa main me comblaient et mes doigts sur sa fente ne faisaient que faire monter mon excitation. J avais du mal à faire durer ce moment, et j ai fait cracher mon gland. Mon sperme allait se répandre sur mon ventre. J avais giclé autant que l après-midi même. Sandrine était devenu gourmande et s est mise à embrasser mon ventre et lécha ma semence sans y laisser une goutte. Elle mis un petit coup de langue sur mon gland pour le nettoyer. Elle me dit de rejoindre mon lit. Elle m avait vidé mais j avais envie de plus. Mais pour respecter son joie, je suis allé me mettre dans mon lit. Ma nuit fût bonne.
Le lendemain matin, Sandrine vint me réveiller en m embrassant sur la joue. Elle ne portait que sa culotte et son t-shirt. Sa grand-mère frappa à la porte et nous demanda de descendre pour le petit-déjeuner . Elle enfila une petite jupe rose pâle. Je récupère le mien et nous descendîmes pour le petit-déjeuner.
Ces grands-parents devaient nous laisser ce matin-là pour aller voir des amis et ils devaient nous inviter à Mac Do pour midi. Sandrine qui était assise à côté de moi passa une main sur mon sexe. Elle savait comment me faire passer un message. En leur disant à toute à l’heure, Sandrine me fit un grand sourire et me chuchota qu'elle se sentait prête pour la suite.
Quand la voiture de ses grands-parents fût hors de vue, j ai embrassé Sandrine. Elle me prit par la main et me guida vers la grange à une centaine de mètres de la maison. Cette grange était rempli de foin. Elle se jeta dans le foin en souriant. Il y avait une couverture posée sur un muret prés du tas de foin. Elle me dit de la prendre. Mon excitation était prêt de son paroxysme. J installais la couverture en haut du tas de foin. Elle me dit de m allonger sur la couverture et elle resta debout et s est mise à enlever son t-shirt. J admirais sa poitrine presque plate. Je voyais que ses tétons pointaient. Trop heureux de profiter de ce spectacle, je ne réagissais pas. Elle enleva ensuite sa jupe. Elle me la jeta au visage. Timidement, elle fit glisser sa petite culotte le long de ses cuisses. Je la voyais pour la première fois debout nue devant moi. Mon regard était attiré par sa fente lisse. J avais mal à la queue. Elle s allongea prés de moi et m embrassa. A mon tour, j enlevais mon t-shirt et mon short. C est elle qui enleva mon boxer. Elle fit ainsi apparaître mon enfin raide. Elle sourit en me demandant si ma queue était toujours dans cet état-là .
Nous étions enfin nus l un contre l autre. Nous n’étions qu’à quelques instants de notre première fois. Pour la rassurer et aussi faire encore monter plus son excitation, j ai mis ma tête entre ses cuisses. Maladroitement et timidement, je faisais passer ma langue le long de sa fente. Elle gémissait et son dos se cambrait sous les assauts de ma langue sur son petit bouton de plaisir et sa fente. Elle avait glisser sa main dans mes cheveux. Je me suis relevé et mis à genoux devant elle. J avais chacun de ses jambes a chaque côté de mes genoux. Ma queue était dressée sur le ciel. J ai plongé mon regard dans le sien. Autant elle était souriante et espiègle en m excitant quelques minutes avant, je voyais son visage se fermer et voir presque un moment de peur. J approchais mon gland de sa fente. On était à quelques secondes du moment fatidique. Je n avais pas de capote. J ai pris ma queue dans ma main et j ai fais glisser mon gland le long de sa fente. Elle avait son regard dans le mien. Je fis entrer le bout de ma queue en elle, elle posa une main sur mon ventre pour me repousser légèrement. Elle savait que la première fois pour une fille pouvait être douloureuse. Pour la rassurer, je l ai embrassé sur la bouche et dans le cou. Mon gland repartit à l assaut de la fente de Sandrine. Il entra légèrement. Je ressentais contre un obstacle ; c était son hymen. Je lui chuchota que je l aimais et j ai mis tendrement un coup rein pour franchir cette paroisse de chair. Elle poussa un petit cri. Elle planta ses ongles sur mes avant-bras. J étais en elle. Je vis de petites larmes couler le longs de ses joues. J ai embrassé ses joues et sa bouche pour la rassurer. J avançait un peu plus en elle. Je sentais le long de ma queue l’étroitesse et la chaleur de son vagin. J ai reculé mon sexe et j ai vu un peu de sang. Ça y était Sandrine n était plus vierge. J ai ensuite commencé mes va et viens en elle. Elle continuait à serrer fort mes avants bras. Je sentais ses mollets contre mes fesses, j étais devenu son prisonnier. A chacun de mes légers coups de reins, je venais poser mes lèvres sur les siennes. C’était un moment hors du temps, nos gémissements résonnait dans la grange, j étais allongé sur et en elle. Elle souriait de nouveau, ses joues étaient rosées. Après avoir un instant de douleur, elle se laissait aller à un plaisir qu’elle n avait jamais connu. Les gémissements de plaisir faisaient encore plus monter mon envie d’elle. Je senti à un moment que j’étais sur le point de jouir, je voulais sortir de son vagin pour ne pas éjaculer en elle mais elle souhaita que je reste en elle. Dans un gémissement, je me vidais en elle je continuais quelques secondes à bouger en elle. Je me suis arrêté et je me suis allongé sur elle. On s’est embrassé. Je suis resté quelques secondes en elle sans bouger. Je n’étais plus à mon tour vierge. Je suis sorti de son vagin et je me suis allongé près d’elle. Un mélange de cyprine et de sperme se mit à s’écouler de sa fente. Ses lèvres étaient teintées légèrement avec son sang.
Nous sommes restés nus un instant. On se disait qu’on s aimait. Nous sommes rentrés à la maison en remettant à sa place la couverture.
Kik: francky_2
User avatar
Redacteur
Normal Poster
 
Posts: 63
Joined: Sun Mar 12, 2023 4:26 pm
Location: France
Karma: 20

Re: FRANCOPHONES SEULEMENT

Unread postby Hypnovel56 » Sun Mar 26, 2023 7:39 pm

Superbe recit
Hypnovel56
Active Poster
 
Posts: 176
Joined: Thu May 26, 2022 4:52 pm
Karma: 23

Re: FRANCOPHONES SEULEMENT

Unread postby Redacteur » Sun Mar 26, 2023 7:42 pm

J ai retrouvé des photos d'elle lors de son 12ème anniversaire.
Attachments
87831345_p.jpg
87831345_p.jpg (48.2 KiB)
Viewed 8926 times
87831248_p.jpg
87831248_p.jpg (27.35 KiB)
Viewed 8926 times
Kik: francky_2
User avatar
Redacteur
Normal Poster
 
Posts: 63
Joined: Sun Mar 12, 2023 4:26 pm
Location: France
Karma: 20

Re: FRANCOPHONES SEULEMENT

Unread postby Hypnovel56 » Sun Mar 26, 2023 7:48 pm

Ca t ennui pas si je me branle sur elle?
On doit etre pleins a l honorer?
Tu veux des fakes ( qualité moyenne mais au moins ils existerons)
Hypnovel56
Active Poster
 
Posts: 176
Joined: Thu May 26, 2022 4:52 pm
Karma: 23

Re: FRANCOPHONES SEULEMENT

Unread postby Redacteur » Sun Mar 26, 2023 7:54 pm

Tu peux faire ce que tu veux. Elle n en sera rien.
Je suis heureux que mes souvenirs on fait plaisir à de nombreux lecteurs.
Kik: francky_2
User avatar
Redacteur
Normal Poster
 
Posts: 63
Joined: Sun Mar 12, 2023 4:26 pm
Location: France
Karma: 20

Re: FRANCOPHONES SEULEMENT

Unread postby Redacteur » Sun Mar 26, 2023 7:56 pm

Elle va bientôt avoir 20 ans, mais reste quand même encore mignonne.
Attachments
5df1b7b724ec3ba50b42bf2ab2b55c5d.jpg
5df1b7b724ec3ba50b42bf2ab2b55c5d.jpg (25.57 KiB)
Viewed 8886 times
Kik: francky_2
User avatar
Redacteur
Normal Poster
 
Posts: 63
Joined: Sun Mar 12, 2023 4:26 pm
Location: France
Karma: 20

Re: FRANCOPHONES SEULEMENT

Unread postby Hypnovel56 » Sun Mar 26, 2023 8:06 pm

Va voir tes mp
Hypnovel56
Active Poster
 
Posts: 176
Joined: Thu May 26, 2022 4:52 pm
Karma: 23

Re: FRANCOPHONES SEULEMENT

Unread postby Hypnovel56 » Sun Mar 26, 2023 8:07 pm

Va voir tes mp
Hypnovel56
Active Poster
 
Posts: 176
Joined: Thu May 26, 2022 4:52 pm
Karma: 23

Re: FRANCOPHONES SEULEMENT

Unread postby Redacteur » Mon Mar 27, 2023 12:13 pm

Mon aventure interdite avec Caroline.
J'ai rencontré Caroline alors que j’étais moniteur dans une colonie de vacances dans les Alpes du Sud. J avais dix-neuf ans et elle seize ans. Elle était brune aux yeux vert avec une silhouette mince.
Dès sa sortie du bus, j ai eu comme un flash. Quand j'ai croisé son regard, j'ai su qu'il allait se passer quelques chose avec cette fille. Je me souviens encore de sa tenue, une robe légère courte à fleurs. Avec les autres monos, on s'est occupé d'installer la quarantaine de gamins dont on aurait à s'occuper pendant un mois.
La colonie était installée dans un parc dans lequel était installé d'une dizaine de chalets 8 places.
Lors de la première soirée, nous avions fait un feu de bois autour duquel le son d'une guitare faisait chanter tout le monde. Ce n’était pas la musique qui m’intéressait mais la belle brune dont je ne connaissais pas encore le prénom. Elle était un peu à l’écart du groupe avec un air un peu triste. Je me suis donc approché d’elle pour la ramener dans le groupe tout en essayant d’obtenir des infos sur elle. Elle semblait s’intégrer dans un groupe de filles de son âge. Je m’occupais des boissons (sans alcool bien sûr) mais je gardais toujours un œil sur Caroline. Vers minuit, il était temps que tout le monde rejoigne sa chambre. Avant qu’elle n’entre dans son chalet, j’ai croisé son regard et j’ai cru percevoir un sourire. Je suis allé me coucher en pensant à elle.
Le lendemain, nous avions programmé une petite balade en forêt pour un groupe d’une dizaine d’enfants avec repas de midi au bord d’un lac où se jeter une cascade d’une quinzaine de mètres de haut. Nous étions 3 monos. Dans ce groupe, se trouvait Caroline. Pour se rendre vers le lac, j’ai discuté avec elle pour savoir si tout se passer bien. Nous y sommes arrivés et les enfants sont allés se changer pour mettre leurs maillots afin d’aller se baigner. Chacun cherchait un endroit tranquille pour se changer et j’ai suivi discrètement Caroline pour l’espionner. Je l ai vu se mettre nue avant de mettre un bikini rose vichy. J’ai quand même eu le temps de voir sa petite poitrine ainsi que son sexe légèrement couvert d’un petit buisson. Elle me faisait bander. Mon boulot était de surveiller tout le groupe mais, sous mes lunettes de soleil, mon regard était attiré par Caroline et ses courbes. Après le repas de midi, je me suis rapproché de Caroline et on s'est mis peu à peu à l’écart du groupe. J ai posé délicatement une main dans son dos. Elle ne m’a pas repoussé. Je voyais sur son visage un grand sourire. On s’est assis au bord du lac à l’abri du regard des autres. Caroline s’est mise à me parler et m’à dit qu’elle n’était rarement à l’aise avec les garçons et qu’elle n’osait jamais faire le premier pas. L’occasion était trop belle pour moi. C’est donc moi qui ai approché mon visage du sien pour l’embrasser. On s’est embrassé pendant que ma main caressait son dos. On s’est allongé dans l’herbe, et ma main est venue s’égarer sur son sein gauche par-dessus son haut de bikini. Elle retira ma main de son sein et m’avoua timidement qu’elle était encore vierge. A ses mots, j’ai tout de suite pensé à Sandrine, ma cousine. Je lui ai dit que quand elle se sentira prête, je pourrais être son premier amant. Elle se sourit et m’embrassa. Après ce petit interlude, nous avons rejoins les autres. Elle semblait transformée avec notre petite discussion. Elle jouait en riant tout en me regardant discrètement. Tout le monde s’est changé et à ensuite rejoint le camp pour le repas du soir et la soirée musicale autour du feu de bois. Caroline semblait ressentir quelque chose pour moi, pour être honnête ce n’était pas réciproque ; pour moi ce n’était que sexuel.
3 jours passèrent et rien de très concret ne se passa entre Caroline et moi mise à part quelques baisers volés et caresses discrètes. Mais le soir suivant, je suis sorti faire une ronde autour des chalets vers les coups de 2 heures du matin. Soudain, j’aperçois la lueur faible d’une cigarette. Je m’approchais discrètement de ce fumeur mais quelle fût ma surprise en voyant qu’il s’agissait de Caroline. Elle était sortie de sa chambre en short et t-shirt pour se griller sa clope. Comme il était totalement interdit de fumer, d’autant plus qu’elle était mineure, j’aurais du le signaler mais Caroline me proposa de me masturber pour me faire oublier son écart de conduite. Je lui ai répondu qu’une simple branlette ne suffirait pas mais qu’une pipe ferait l’affaire à la place. Elle fût surprise de ma proposition mais elle se mit quand même à genoux devant. Je sorti ma queue de mon short et je pris sa main pour qu’elle saisisse ma queue. Elle me masturbait lentement pour me faire durcir. Je devais la guider en lui disant de poser des baisers sur mon gland ensuite qu’elle devait faire le tour de mon gland avec sa langue. Quand j ai commencé à bien bander, j ai fais franchir la barrière de ses lèvres à mon gland. Elle me suçait tout en me masturbant. Sentir sa langue sur mon gland était tellement agréable. J’appuyais légèrement derrière sa tête pour qu’elle me garde bien au fond de sa bouche. Comme il s’agissait de sa première pipe je n ai pas voulu l'en dégoûter en la forçant à me faire une gorge profonde. Je ne voulais juste profiter de sa bouche pour y décharger mon sperme. Je sentais petit à petit mon corps se tendre et j avais du mal à retenir mes gémissements de plaisir. Je ne l’ai pas prévu au moment où j’ai fait cracher mon gland sur sa langue. j ai sorti ma queue de sa bouche et elle a avalé ma semence. Malgré l’avoir forcé à me sucer, elle semblait ne pas m’en vouloir. Quand elle fût debout face à moi, j ai glisser ma main dans sa culotte et j ai caressé sa fente. Cette dernière était légèrement humide. Caroline avait pris du plaisir à me sucer. Elle reparti dans son chalet.
Cela faisait près d’une semaine que Caroline avait croisé mon chemin et tous les matins ma seule inspiration pour ma branlette matinale c’était elle. Ce samedi matin-là, après le petit-déjeuner, j ai vu Caroline assise les pieds dans l’eau de la piscine. Elle portait un bikini bleu ciel. Elle semblait s’ennuyer. Elle sourit dès que je me suis approché d’elle. Je lui ai proposé de me suivre dans un coin à l’écart du camp. Elle prit sa serviette de bain qu’elle mis autour de sa taille en guise de paréo. Dès que nous fûmes à l’abri des regards, Caroline s’empressa de m embrasser. Elle me dit d’une petite voix tremblante qu’elle se sentait prête pour coucher avec moi. Elle qui disait être timide et réservée, j en étais moi moi-même très surpris mais mon short trahissant légèrement mes envies d’elle. Nous arrivâmes dans une petite clairière recouverte de mousse où coulait tout près un ruisseau. C’était un endroit plutôt romantique pour lui faire vivre sa première fois. Elle posa sa serviette et s’allongea dessus. Je me suis collé à elle pour l’embrasser. Ma main parcourait son dos et ses fesses. Je voyais ses joues s’emporter. D’un geste sûr, j ai dégrafé son soutif. Elle le retint instant par réflexe. Pour la rassurer, je lui ai que ce n’est pas la première fois pour moi que je voyais les seins d’une fille. Elle faisait un petit 80A. Ses 2 petits seins étaient vraiment parfaits. Ils étaient surmontés par des tétons marrons avec de petites auréoles. Ils pointaient et je n ai pas pu me retenir longtemps avant de les prendre en bouche. Elle était sur le dos, elle se laissait faire mais sa main alla s’égarer vers mon entrejambe à la recherche du sexe qu’elle avait eu en bouche quelques jours plus tôt. J’avais déjà un début d’érection. Il glissa sa main dans mon short pour prendre en main mon engin. Elle me masturbait lentement. Pour lui rendre la pareille, j’ai glissé à mon tour ma main dans le bas de son bikini. Mes doigts effleurèrent tout d’abord sa petite toison jusqu’à atteindre son petit bouton de plaisir et sa fente. Elle eu un petit mouvement de recul mais elle me donna accès à son intimité en écartant légèrement les cuisses. Caroline n’était pas insensible à me caresses car ses lèvres étaient légèrement humides. Plus elle gémissait plus mon érection devenait forte. Elle souleva ses fesses pour enlever son maillot. Elle était nue devant moi. Je me déshabille à mon tour et elle vit à la lumière du jour mon sexe gonflé de désir. Je lui ai proposé un 69 pour profiter pleinement du sexe de l’autre. Elle ne savait ce que c’était. Je lui dis de s’allonger sur moi en posant son sexe sur ma bouche. Elle compris vite ce qu’elle devait faire et mis mon sexe dans sa bouche. Elle me faisait une pipe plutôt maladroitement mais j’en profitais quand même pour exploser sa fente avec ma langue. Je frottais son clitoris du bout de mes doigts. Elle gémissait, elle avait la chair de poule. Je goûtant à sa cyprine, quel régal !! On était allé trop loin pour s’arrêter là. Je lui de rester dans cette position et moi j allais de mettre à genoux derrière elle. J’étais en position avec une vue parfaite sur ses fesses fermes. Sa fente brillait. Je lui dis de se cambrer. J ai appuyé légèrement sur ses lombaires pour quelques soit bien cambrée. Je passa deux doigts sur sa fente que je glissais ensuite dans sa bouche pour qu’elle se goûte. J’ai guidé l’une de ses mains vers son clitoris afin qu’elle se caresse. Mon gland parcourait sa fente, je glissais lentement en elle jusqu’à atteindre son hymen. En forçant, je suis entré en elle sans la prévenir. Elle poussa un cri aigu en ressentant comme un brûlure au creux de son bas-ventre. J ii mis mes mains sur ses hanches et j’ai commencé mes vas et viens. Elle était bien serrée. Ses fesses claquaient sous mes assauts Caroline mordait son bras pour atténuer ses gémissements. Je ne pensais qu’à mon propre plaisir. J’alternais entre coups de reins rapides et lents. J’aimais être en elle. Je sentais petit à petit venir le moment de ma jouissance. Je me suis cramponner à ses hanches et j’ai joui en elle, elle continuait à jouer avec son clitoris pour atteindre à son tour l’orgasme. J’avais le souffle court et mon cœur battait fort. Je suis sorti de son corps et la regardais caresser son clitoris. En levrette, elle était vraiment sexy.
Pour nous remettre de nos émotions, on est allé se baigner un instant nu dans la rivière. Caroline était heureuse de l’avoir même si je n’avais pas fait preuve d’une grande tendresse. Après s’être rhabiller, on a rejoint le camp où était organisé des jeux dans la piscine. Elle s’amusait dans l’eau mais je ne portais plus trop attention à elle car j’avais ce que je voulais.
Jusqu’à la fin de son séjour, on a de nouveau couché ensemble mais ce n’avait jamais aussi intense que le jour où elle est devenue une femme.
Kik: francky_2
User avatar
Redacteur
Normal Poster
 
Posts: 63
Joined: Sun Mar 12, 2023 4:26 pm
Location: France
Karma: 20

Re: FRANCOPHONES SEULEMENT

Unread postby Hypnovel56 » Mon Mar 27, 2023 3:40 pm

On peux voir la belle Caroline?
Hypnovel56
Active Poster
 
Posts: 176
Joined: Thu May 26, 2022 4:52 pm
Karma: 23

Re: FRANCOPHONES SEULEMENT

Unread postby Redacteur » Mon Mar 27, 2023 4:01 pm

Caroline
Attachments
Polish_20230327_175510248.jpg
Polish_20230327_175510248.jpg (590.82 KiB)
Viewed 8577 times
Polish_20230327_175537904.jpg
Polish_20230327_175537904.jpg (618.54 KiB)
Viewed 8577 times
Polish_20230327_175557606.jpg
Polish_20230327_175557606.jpg (597.49 KiB)
Viewed 8577 times
Kik: francky_2
User avatar
Redacteur
Normal Poster
 
Posts: 63
Joined: Sun Mar 12, 2023 4:26 pm
Location: France
Karma: 20

Re: FRANCOPHONES SEULEMENT

Unread postby Hypnovel56 » Mon Mar 27, 2023 6:44 pm

Jolie donne envie de l enculer
Hypnovel56
Active Poster
 
Posts: 176
Joined: Thu May 26, 2022 4:52 pm
Karma: 23

Re: FRANCOPHONES SEULEMENT

Unread postby Hypnovel56 » Mon Mar 27, 2023 6:45 pm

Jolie donne envie de l enculer
Hypnovel56
Active Poster
 
Posts: 176
Joined: Thu May 26, 2022 4:52 pm
Karma: 23

Re: FRANCOPHONES SEULEMENT

Unread postby Herfat » Mon Mar 27, 2023 6:57 pm

J'ai besoin de francophone bien deter pour venir degling le insta de ma pute de petite niece
Si vous etes deter venez dm
Je recompense avec du karma
Herfat
Normal Poster
 
Posts: 80
Joined: Sun Mar 26, 2023 7:47 pm
Karma: 0

Re: FRANCOPHONES SEULEMENT

Unread postby Redacteur » Tue Mar 28, 2023 3:21 pm

Fabienne et Jessica, un plan à 3 plus que sympa.
Partie 1 :
J’étais en vacances en Gironde avec mes parents près de la dune du Pilat. Je venais d'avoir a ans. Nous étions installés dans un mobile-home à l'ombre des pins parasol. En me promenant dans le camping, j’ai croisé deux filles plutôt mignonnes. Elles étaient installées dans un tente non loin de notre mobile-home. Elles s’appelaient Fabienne et Jessica, elles étaient demi-sœurs. Fabienne avait dix-huit ans et Jessica seize. J'avais tout de suite été attirée par la belle poitrine de Fabienne même si Jessica n’était pas mal non plus avec ses seins que j’imaginais un plus fermes.
On a commencé à traîner ensemble dans le camping et j’ai commencé à flirter avec Fabienne. Jessica avait bien compris que j’était plus attirée par sa demi-sœur que par elle. Elle se voyait sans doute déjà être obligée de tenir la chandelle. Fabienne avait un tempérament plutôt coquin et espiègle, et j’aimais bien ça. Jessica était un peu plus réservée.
Un soir, j’avais pris la main de Fabienne et étions parti nous promener un pied de la dune. On s’était trouvé un endroit tranquille où nous avions échangé quelques baisers. Mais Fabienne a pris les choses en main par la suite. Elle glissa sa main dans mon short pour caresser mon engin. C’était pour moi la première fois qu’une fille prenait les devants. Je me suis laissé faire. Elle commença par me sucer. Le contact de ses lèvres et sa langue sur mon gland était vraiment agréable et fait vite durcir mon sexe. Elle savourait mon gland comme si il s’agissait d’un sucre d’orge. Elle savait ce qu’elle faisait. Sa bouche quitta un instant mon gland pour aller me gober l’une après l’autre mes boules. Elle me masturbait lentement tout en aspirant mes boules dans sa bouche. Elle cherchait mon regard. Ses yeux semblaient me sourire. C’était une vraie gourmande. Délicatement, j ai tiré sur le nœud de son haut de bikini afin de pouvoir admirer sa belle poitrine. Malgré la nuit tombante, je pouvais distinguer ses seins auréolés de 2 tétons rosés qui pointaient. Je me mis à les titiller du bout de mes doigts. Je les pinçant légèrement . Elle s’occupait toujours de moi avec le plus de délicatesse possible. Elle arrêta pour s’occuper de ma queue d’une manière différente. Elle serra ses seins sur mon engin gonflé de désir et commença généreusement une branlette espagnole. Dès que mon gland émergeait de ses seins, Fabienne tirait la langue pour le titiller. Le doux contact de seins sur ma queue était à la fois extraordinaire et un supplice. Je me concentrais pour ne pas toute suite exploser sur ses seins. La voir entrain de jouer avec mon gland était tellement excitant que je ne lassais pas de la voir faire. Finalement, elle remplaça sa main par ses seins pour me finir. Elle goba mon gland, sa langue le torturait à l’intérieur de sa bouche et sa main s’activait frénétiquement sur ma queue. Le moment fatale de ma libération arriva et mon sperme alla remplir sa bouche par saccades. Elle pinça mon gland avec ses lèvres afin d'en extraire tout son nectar. Mes mains jouèrent encore quelques instants avec ses seins avant qu’elle ne les remette dans son bikini. Elle me dit que c’était pas mal pour un début. Je l’ai raccompagné à sa tente où l’attendait Jessica. Cette dernière sorti juste la tête de sous sa tente avec un petit sourire . Elles me firent un petit signe de la main pour me souhaiter bonne nuit.
Le lendemain matin, j’ai croisé Jessica à la salle de bain du camping. Elle avait encore les cheveux mouillés car elle venait de prendre sa douche. On se fit la bise. Elle me souriait et j’ai remarqué que ses joues avait légèrement rougis. Je devais sous doute lui plaire ou je me faisais des idées. Quelques secondes plus tard, j’ai senti une main dans mon dos ; c’était celle de Fabienne. Sans gêne, elle s’est mise à m’embrasser. Jessica semblait gênée. Jessica partie vers sa tente et j’ai commencé à discuter avec Fabienne. Elle m’expliqua la réaction de sa demi-sœur en me disant qu’elle n’avait jamais rien fait avec un mec sauf quelques bisous. Jessica était donc encore vierge. Une bosse se forma légèrement dans mon short en comprenant la situation. Fabienne la remarqua et sourit. Elle demanda si j’avais déjà dépucelé une fille et je lui ai répondu par l’affirmative sans lui préciser que cela c’était passé avec ma cousine Sandrine. Elle me dit ensuite sans aucune pudeur qu’elle avait perdu sa virginité à l’âge de quatorze ans avec un homme d’une quarantaine d’années, mais qu’elle n’avait jamais essayé la sodomie. Je restée bouche bée face à sa façon de me parler de sexe alors que cela faisait à peine quelques heures qu’on se connaissait. Comme je pensais ne jamais rencontrer une fille aussi ouverte d’esprit, je lui ai dit que j’aimerais bien essayer avec elle. Elle m’embrassa sur la joue en guise de réponse. Elle entra dans la douche et me fit signe de la suivre mais c’est à ce moment-là que j ai entendu mon père m’appeler pour aller prendre le petit-déjeuner. Je ne vous parle pas de ma frustration à cet instant précis.
Après mon petit-déjeuner, je suis parti vers la tente de mes deux nouvelles amies mais celle-ci était fermée. J’avais donc perdu une occasion de faire plus ample connaissance avec elles. Pour faire passer ce moment de frustration, je suis allé à la plage en espérant les y croiser. Les deux anges s’étaient évanouis dans la nature. J’ai donc passé ma matinée à bronzer à mater quelques filles au passage. Plus je repensais à la discussion que j’avais eu avec Fabienne auparavant, plus des pensées cochonnes me traversaient l’esprit. Je suis me baigner pour calmer mon érection naissante.
Je suis remonté à mon mobile-home pour aller manger avec mes parents. Quelle fût ma surprise quand j’ai vu mes 2 amies attablées à la table de mes parents. Fabienne semblait déjà connaître mon père. Mon père me présenta Fabienne comme l’une de ses anciennes élèves de son collège. Il y était professeur de sport. Je me faisais peut-être une fausse idée, mais il se pouvait que mon père soit l’homme qui avait fait de Fabienne une femme. Je me suis assis entre Fabienne et Jessica et mon père est allé s’occuper du barbecue. J’ai chuchoté au creux de l’oreille de Fabienne en lui demanda si c’était lui qui l avait dépucelé. Elle m’affirma que non et que çà c’était passé avec son professeur remplaçant. Ils se connaissaient donc mais pas comme mon esprit pervers l’avait imaginé. Nous étions donc cinq à table. Fabienne caressait ma cuisse dès que l’occasion se présentait et j’en fit de même. Jessica s’était rendu compte de notre petit manège.
Avec mes deux amies, nous avions décider de louer des vélos et de faire un tour à l’extérieur du camping. Mes parents faisaient confiance à Fabienne pour être responsable de notre petit groupe. Fabienne et moi savions la vraie raison de ce petit tour en vélo, celle de se trouver un coin tranquille pour s’envoyer en l’air. Fabienne m avait dit que cela pouvait être une bonne occasion pour impliquer Jessica dans nos envies. Elle me proposait à peine à mots couverts un plan à trois. Là, je me suis dit qu’il fallait que j’assure. J’avais à la fois une petite pression mais aussi une grande envie de m’occuper de ses belles demoiselles. Fabienne et Jessica avait mis des robes à volants de couleur blanche et bleu avec de fines bretelles par-dessus leurs bikinis. Moi, j’étais juste en t-shirt et short.
Kik: francky_2
User avatar
Redacteur
Normal Poster
 
Posts: 63
Joined: Sun Mar 12, 2023 4:26 pm
Location: France
Karma: 20

Re: FRANCOPHONES SEULEMENT

Unread postby Redacteur » Tue Mar 28, 2023 3:29 pm

Partie 2 :
Nous voilà ainsi partie en ballade à vélo. Je roulais derrière elle. Fabienne était en tête et pris un chemin forestier sur la gauche. Environs deux kilomètres plus loin, elle nous fît signe de s’arrêter prétextant un arrêt pipi. Il y avait une petite clairière à quelques pas. Nous avons poussé nos vélos pour la rejoindre. Jessica et moi , nous nous sommes assis sur un tronc d’arbre en attendant que Fabienne fasse soi-disant ce qu’elle avait à faire. Je commençais à lancer la discussion avec Jessica en passant mon bras dans son dos. Elle fît un mouvement sur le côté en me disant que je semblais plus être attiré par sa demi-sœur que par elle. Fabienne était cachée derrière nous et voyait que la situation partait mal pour moi. Elle s’assit à côté de Jessica et l’embrassa sur la bouche. Jessica la repoussa légèrement et Fabienne lui dit qu’elle ne devait pas faire sa timide parce que n’était pas la première fois qu’elles s’embrassaient. A la vision de ses 2 demoiselles s’embrasser, j’ai cru que mon short allait s’embraser. C’est Fabienne qui avait le dessus sur Jessica. Elle lui caressa la poitrine par-dessus sa robe. Sa main descendit entre ses cuisses. Jessica se laissait faire mais après quelques secondes, elle fît de même à sa demi-sœur. Je n’en croyais pas mes yeux ; j’étais juste à côté de 2 filles qui se chauffaient l’une l’autre. Je sentais que cela ne rendait mon sexe indifférent. Fabienne me jeta un regard plein de malice et demanda à Jessica de se lever. Tous les 2 on baissa chacun une des bretelles de la robe de Jessica. Cette dernière tomba à terre. Jessica était perdue et ne comprenait pas ce qu’il se passait réellement. Ce fût à mon tour d’embrasser Jessica. Elle avait des lèvres douces. Ma main gauche alla s’égarer dans le creux de ses reins et mes doigts effleuraient le bas de son bikini. Pendant ce temps, Fabienne avait enlevé sa robe et se mit à dégrafer le haut de bikini de sa demi-sœur. Ma main descendit sur ses fesses. Jessica retenir un instant son haut de bikini. Fabienne le lui enleva des mains et se mit à lui lécher les tétons. Jessica semblait prendre goût aux assauts du couple que je formais avec Fabienne. Fabienne chuchota quelque chose à Jessica. Fabienne m'ordonna de m assis sur le tronc d’arbre. Elles se mirent tous les 2 à genoux devant moi. Fabienne libéra elle-même sa poitrine de son bikini. Elles se firent un bisou avant que Fabienne vienne cherche mon sexe dans mon short. Je bandais à moitié. Fabienne a montré à Jessica comment sucer le sexe d’un homme. J’étais tellement heureux d’être leur cobaye. Fabienne saisi mes boules entre ses lèvres et me masturbait lentement. Jessica avait son regard braqué vers ma matraque qui devenait de plus en plus dure. Fabienne demanda à Jessica de la remplacer. Elle était moins experte que sa demi-sœur mais elle se laissait prendre au jeu. Fabienne me souriait. Elle avait une main dans son bas de bikini et se caressait doucement le clitoris. J’avais le souffle court. Je croyais que j’étais en plein rêve. Fabienne caressait les seins de sa demi-sœur et elle repris mon engin dans sa main et se mit à aspirer délicatement mon gland. Jessica me caressait les boules. Elle me regardait dans les yeux. Mon regard alternant entre les yeux de Fabienne et ceux de Jessica. C’était ensuite autour de Jessica de me prendre dans sa bouche. J’ai senti un instant le frottement de ses dents sur mon gland. Fabienne se mit à rire en disant à Jessica qu’il ne fallait surtout pas mordre cette sucette. Fabienne dit à sa demi-sœur de se caresser le clitoris tout en s’occupant de ma queue. Elle aida Jessica à me masturber plus vigoureusement. Je ne savais pas si j’allais tenir longtemps. Fabienne dit à Jessica qu’elle était sur le point de goûter à jus spécial. Je sentais sa langue s’activer sur mon gland. Jessica se sentait de plus en plus à l’aise avec ma queue dans sa bouche. Je fît basculer ma tête en arrière, signe que j’étais sur le point de jouir. Fabienne dit de garder dans sa bouche ce qui allait sortir de ma queue. Et par saccades, je sentais mon sperme jaillir dans la bouche de Jessica. Je gémis à ce moment-là. Jessica sorti ma queue de sa bouche et Fabienne se mit à l’embrasser goulûment. Je les observer s’embrasser, je trouvais ça tellement beau. Jessica avala ce qu’elle avait en bouche et leur baiser s’arrêta.
Fabienne dit en souriant, première étape effectuée. Je me mis à sourire à mon tour. Jessica posa la question de savoir qu’elles étaient les autres étapes. Fabienne lui dit qu’il y avait trois possibilités ensuite, soit je devais mettre ma queue dans son vagin soit dans son cul, soit on s’arrêtait là. L’aisance de Fabienne pour parler de sexe était hallucinante. Jessica, celle fille que je pensais timide, avait changé d’attitude après cette première expérience. Malgré une légère hésitation, elle se sentait prête pour me recevoir en elle. Mais l’idée de prendre ma queue dans son cul l’a rebuté.
Durant cette discussion, mon sexe avait baissé pavillon. Jessica me prit en bouche tandis que Fabienne lui enleva le bas de son bikini et se mit à lécher la fente de sa demi-sœur. Entre ce que me faisait Jessica et Fabienne en train de lécher sa demi-sœur, mon sexe s est vite mis à durcir de nouveau.
Fabienne avait installé sa robe et celle de Jessica en guise de tapis. Elle me dit m’y allonger dessus. Fabienne s’était assise sur mes cuisses tandis qu’elle ordonna à Jessica de s’assoir sur mon visage. Je me délectais de ma mouille de Jessica tandis que Fabienne à air saisi ma queue et frottait mon gland le long de sa fente. Ma langue alternait entre le clitoris et la fente encore vierge de Jessica. Fabienne s’empala sur ma queue. Elle faisait bouger son bassin pour me faire aller et venir en elle. Je les entendais toutes les gémir. Pour faire monter encore plus mon excitation, je les imaginais en train de s’embrasser de se caresser mutuellement la poitrine. Jessica mouillais de plus en plus et j ai eu l’audace de faire pénétrer la première phalange de mon index. Je sentais son hymen sur mon doigt. Fabienne semblait prendre du plaisir avec ma queue. Elle alternait les mouvements rapides et lents de son bassin. Ma langue s’attardait sur le clitoris de Jessica. Elle se mit à pousser un cri de plaisir. Sa fente coulait de cyprine. J’avais tout ce que je pouvais. Soudainement, Fabienne me fit sortir de son vagin et Jessica se releva. Jessica avait joui mais pas moi. Fabienne cherchait un truc dans sa robe; c’était un petit tube de vaseline. Elle me dit de me mettre à genoux derrière pendant qu’elle étalait de la vaseline sur son petit trou. Elle m’ordonna de m’occuper d’elle premier. Fabienne se mit à quatre pattes et Jessica s’assit face à elle avec les jambes bien écartées. J’ai étalé un peu de vaseline sur mon gland et ma queue raide et j’ai commencé à forcer l’entrée de son petit trou. J’avais un peu de mal à faire entrer mon gland en elle. J’avais aussi peur de lui faire mal. Mon gland a franchi l’entrée de son petit trou suivi par ma queue. Mes mouvements étaient lents au début. Je voyais Fabienne lécher du bout de sa langue frénétiquement le clitoris de sa demi-sœur. Cela me donnait encore plus envie d’elle. Je faisais claquer ses fesses contre le haut de mon pubis. Sentir ma queue serrée dans son petit trou était vraiment indescriptible. Les gémissements de ses deux anges résonnait dans cette clairière. J’agrippais les hanches de Fabienne pour donner plus de force à mes vas et viens. Je sentais qu’elle se mettait des doigts dans le vagin. Je voulais rester en elle pour exploser. Quand elle m’à dit qu’elle était sur le point de jouir, j’ai donné tout ce que j’avais. Je sentais que mes cuisses me brûlaient, j’étais près de me vider dans son cul. Dans un râle, mon sexe délivra tout le sperme qu’il restait dans mes boules. Je lui donnais quelques coups de reins pour m’achever. Pendant que Fabienne prenait son pied, Jessica n’était pas en reste. Elle avait elle aussi joui sous l’assaut des caresses de sa demi-sœur. Je suis sorti du petit trou de Fabienne qui s’était élargi après mon passage.
J’étais en sueur tout comme Fabienne. Je m’étais allongé près d’elle et Jessica nous a rejoint ensuite. On était tous les trois nus dans cette clairière. On affichait tous un grand sourire. Je reprenais tout doucement mon souffle quand Fabienne a dit qu’il me restait encore un petit boulot.
J’avais déjà déchargé deux fois et je ne me voyais pas honorer Jessica tout de suite.
Ce qu’on n’avait sur le moment, c’était que nos gémissements et nos actes avaient attiré un homme. Il s’était enfui dès qu’on l’a repéré. Il devait sans doute se masturber. Comme nous ne voulions nous faire surprendre à nouveau par cet homme, on a décidé de se rhabiller et de reprendre notre ballade. Fabienne avait sourit en disant qu’elle avait un peu mal aux fesses. On repris nos montures pour faire quelques kilomètres de plus en s’éloignant du camping. Il fallait tout de même trouver un endroit pour que Jessica s’amuse à son tour avec ma queue.
Ces deux sorcières m’avaient bien épuisé mais je n’avais pas encore pris la virginité de Jessica que j’avais senti du bout de mon doigt quand j’avais joué avec sa fente. Pour l’instant, c’était sa demi-sœur qui en avait le plus profité.
On s’était arrêté un instant à un petit café près de la route pour boire un peu. Après cette pause, nous sommes reparti à la recherche d’un nouveau coin tranquille. Une fois trouvé, un nouvel havre de paix, nous nous posé près d’un grand pin parasol.
J’avais mes deux anges chacune dans mes bras. Jessica me regardait dans les yeux sachant pertinemment ce qu’il allait se passer. Fabienne s’était éloignée un peu pour donner plus d’intimité à sa demi-sœur. C’était à son tour de devenir la voyeuse. J’ai embrassé Jessica dans le cou tout en baissant les bretelles de sa robe. Ensuite, ce fût le tour de celles de son haut de bikini. Elle dégrafa elle-même son haut et me laissa m’occuper de sa poitrine et ses tétons. J’aimais les pincer délicatement du bout de mes lèvres. Elle souleva ses fesses pour enlever entièrement sa robe. Ma main glissait sur son ventre jusqu’à effleurer le bas de son bikini. Je voyais qu’elle avait la chair de poule. J’ai ensuite caressé sa fente par-dessus son bikini. On s’embrassait tendrement. Elle alla ensuite s’allonger sur le dos sur sa robe. Je me face à elle entre ses jambes. J’avais mon visage au niveau de son bas de bikini. J’ai tiré doucement sur les bords de son bikini pour le lui enlever. La fente que j’avais avant réapparu à nouveau à mes yeux. Autant Fabienne était totalement épilée, autant Jessica avait un petit buisson brun au-dessus de sa grotte d’amour. J’ai écarté délicatement ses lèvres avec mes pouces et ma langue à de nouveau explorer sa fente. Elle était légèrement mouillée. Je goûtant à sa cyprine salée. Ma langue et ses doigts avec son petit bouton de plaisir. Elle gémissait doucement. Dans un léger gémissement, elle me dit qu’elle voulait que je la prenne. Je me suis donc relevé vers elle afin que nos sexes se retrouvent au même niveau. J’avais enlevé mon short. Nos visages se faisaient face. Mon sexe était collé à sa fente. J’avais saisi mon sexe pour frotter mon gland le long de sa fente. Je voyais un peu d’appréhension dans son regard. On s’est embrassé et j ai glissé délicatement mon gland dans sa fente. Je senti son dernier obstacle du bout de mon gland. Je lui ai demandé à ce moment-là si elle se sentait prête. Et après m’avoir dit oui, j’ai glissé en elle en brisant son hymen. Elle poussa un léger cri comme un miaulement. J en ensuite commencé mes vas et viens. Elle était vraiment serrée. J'avais un peu de mal à bouger en elle. Mes mouvements étaient lents pour l’aider à se détendre. Elle gémissait doucement. Je sentais les contractions de son vagin sur ma queue. Je me donnait un plaisir fou. Ses yeux étaient embués de larmes mais je continuais mes coups de reins. J’accélérais petit à petit, ses gémissements se firent plus intenses. J’aimais être en elle. Elle me dit en me mordillant l’oreille de la faire jouir. Je donnais mes dernières forces pour la combler. Il ne me restait plus beaucoup de sperme à lui offrir mais dans dernières coup de rein, j ai joui en elle. Je suis resté en elle quelques instants jusqu’à ce que Fabienne nous rejoigne. Après être sorti de son vagin chaud et humide, ces deux petites diablesses sont venus me sucer. Il y avait un peu de sang à la base de ma queue mais ça n’avait pas l’air de les déranger.
Jessica est restée un instant nue dans mes bras. Après ce dernier moment de tendresse, on s’étaient rhabillés. Les filles se sont embrasser sur la bouche avant d’enfourcher leurs vélos. On est rentré tranquillement au camping.
Les filles ne sont restées qu’un semaine mais j’avais profité d’elles tous les jours, que ce soit Fabienne ou Jessica. Les adieux ne furent pas simples mais je garde un grand souvenir de cette semaine de vacances.
Kik: francky_2
User avatar
Redacteur
Normal Poster
 
Posts: 63
Joined: Sun Mar 12, 2023 4:26 pm
Location: France
Karma: 20

Re: FRANCOPHONES SEULEMENT

Unread postby Redacteur » Tue Mar 28, 2023 3:33 pm

Fabienne à gauche et Jessica à droite
Attachments
1212002603.jpeg
1212002603.jpeg (1.49 MiB)
Viewed 8242 times
902689954.jpeg
902689954.jpeg (1.38 MiB)
Viewed 8242 times
Kik: francky_2
User avatar
Redacteur
Normal Poster
 
Posts: 63
Joined: Sun Mar 12, 2023 4:26 pm
Location: France
Karma: 20

Re: FRANCOPHONES SEULEMENT

Unread postby Hypnovel56 » Tue Mar 28, 2023 4:29 pm

Tres beau et tres bzndant
Merci
Hypnovel56
Active Poster
 
Posts: 176
Joined: Thu May 26, 2022 4:52 pm
Karma: 23

Re: FRANCOPHONES SEULEMENT

Unread postby Redacteur » Tue Mar 28, 2023 4:32 pm

Merci de ton commentaire.
Dommage que je n'en reçoive pas plus.

:roll: :cry:
Kik: francky_2
User avatar
Redacteur
Normal Poster
 
Posts: 63
Joined: Sun Mar 12, 2023 4:26 pm
Location: France
Karma: 20

Re: FRANCOPHONES SEULEMENT

Unread postby Redacteur » Tue Mar 28, 2023 5:21 pm

Bonjour amis lecteurs,

Si vous le souhaitez je peux vous écrire une histoire personnalisée en français UNIQUEMENT concernant un de vos fantasmes impliquant une personne ou des personnes de votre connaissance ou une célébrité.
Pour cela, il me faudrait au moins une photo et quelques détails concernant cette personne (âge, etc…). De plus, il me faudrait connaître le contexte dans lequel le personnage devra évoluer (lieu, etc…).
Envoyez les moi par message privé. Ne les mettez pas directement sur le fil.

Si votre fantasme ne me paraît pas acceptable (v i o l par exemple), aucune histoire ne sera fourni.

Je m’engage à vous livrer cette histoire sous 24 heures.

Je vous l'enverrai pour avoir un retour de vôtre part.
Et bien sûr avec vôtre accord, je la publierai ici-même.
Si je ne reçois pas vôtre accord, je m engage à ne rien publier et à détruire toutes les informations que vous m’aurez fourni.

Si vôtre retour est positif, je vous demanderais juste en contrepartie d’augmenter mon Karma.

Cette proposition n’est pas faite pour me faire de l’argent. Je vous fais cette proposition uniquement pour vôtre plaisir.
Cordialement,
Redacteur
Kik: francky_2
User avatar
Redacteur
Normal Poster
 
Posts: 63
Joined: Sun Mar 12, 2023 4:26 pm
Location: France
Karma: 20

Next Page

  • Recommended Topics:
    Replies
    Views
    Last post

Who is online

Users browsing this forum: Addictedgoontoy0, alastorinmoody, anothertransteen, Ashi_039, Bbtark, Bhah183, candylicking, cantdropit, Catherinedur, CherylMason, Cumonher1647, Cyclops9420, Dandaniooo, diszero003, ellcpartoutlesbandit, Feedme123, IrishDad1, jaffa123_, Jasontims23, Jerp_26, Jillkill, Joejoex, killrj_, Lilbitchfucker694, Magnuman9969, marc3456, Marcbat, michfinest88, Mindamindo, Mommyhurter12, Needtribsforher, Peso, pickwick, Pleasecumonherplease, RandomJerker, Richard3535, RyReeve_0122, Soooowhatsup, Spooderman91, Throwaway2222, Trmov, vexaxon974, Xqt223 and 491 guests